GLOIREADIEU.NET

GLOIRE A DIEU

Interviews Chrétiens

Entretien avec Soeur DOH Aurelie, Responsable du groupe musical Vase d'Honneur de l'Eglise Protestante Evangélique CMA d'Abobo Plaque

Format audio                 Galerie photo Eglise CMA Abobo Plaque

Interview Soeur DOH Aurelie par Frère Amos ASSOUMAN

           INTREVIEW DE LA SŒUR AURELIE DOH

Gloireadieu.net (GDN) : Le Groupe musical de l’Eglise CMA d’Abobo Plaque s’appelle Vase d’Honneur. Pourquoi avez-vous choisi ce nom ? Quelles en sont les implications pour le groupe musical et pour l’église ?

DOH Aurelie (DH) :Tout d’abord, nous n’avons pas choisi le nom. C’était lors de la préparation de la présentation officielle du groupe. Au niveau de l’Eglise, on exige que tout groupe qui doit chanter, qui doit intervenir pendant les cultes soit présenté. Le groupe a été créé depuis 2003 mais nous n’avons pas réussi à faire cette étape là. Et donc on voulait bien faire les choses, nous avons donc voulu présenter le groupe, comme un bébé naît et on le présente à l’Eglise. Et donc, nous avons préparé ça de façon technique et spirituellement. Nous avons pris un jeûne, un jeûne de trois jours et nous avons tenu une veillée le dernier jour. Et pendant que nous priions avec un serviteur de Dieu, l’Evangéliste Guy Gérard qui est bien connu au sein la paroisse de Plaque, le Seigneur nous a donné comme nom « Vase d’Honneur. » Et c’est vraiment un fardeau pour nous parce que, Vase d’Honneur c’est quelque chose de précieux. Il y a beaucoup de vases mais quand on dit Vase d’Honneur, c’est quelque chose qui a un prix. Et donc pour nous c’est le lieu, le moment de pouvoir nous consacrer davantage au Seigneur pour pouvoir être des exemples et de par là apporter le réveil spirituel à l’Eglise, être des modèles voilà, dans tout ce que nous faisons et travailler davantage pour la gloire du Seigneur.

 

GDN : Gloireadieu.net a fait don d’un clavier (synthétiseur) à l’église. Quels effets positifs cela a-t-il produits sur Vase d’Honneur ?

DH : Vraiment beaucoup d’effets ! D’abord une grande joie parce que le dernier clavier que nous avons eu a pris un coup en 2009. Et c’est seulement cette année que nous avons pu avoir ce clavier par votre don, et nous voulons dire merci au Seigneur infiniment. C’est une joie qui nous anime vraiment jusqu’à présent. Quand il n’y avait pas de clavier, nous étions obligés de louer un clavier tous les week-ends pour pouvoir répéter, et c’était un peu difficile. Par la grâce de Dieu aujourd’hui nous utilisons cet argent-là à d’autres fins plutôt et, véritablement, nos répétitions sont plus gaies ; voilà nos répétitions sont plus joyeuses et nous avons envie de travailler davantage. Parce que c’est un défi aussi. Ce n’est pas l’Eglise qui nous a offert un clavier mais, une structure. Et donc, nous devons montrer quelque chose, le savoir faire et vraiment mettre du sérieux dans tout ce que nous faisons. C’est ce que nous essayons de faire depuis. Vraiment c’est la joie, une joie totale.

 

GDN : Quels sont vos besoins pressants ? Quelles sont les difficultés rencontrées par Vase d’Honneur ? Quelles sont les solutions envisagées pour faire face à ces besoins et à ces difficultés ?

DH : Vraiment beaucoup de besoins. Nous sommes un groupe de Louange et d’Adoration. La Bible nous demande de louer le Seigneur avec des instruments de musique. Alors nous avons besoin d’instruments de musique et, dans l’immédiat, nous avons besoin matériel de sonorisation parce que, même si on a des instruments mais qu’on n’a pas le matériel qui convient, nous ne pourrons pas jouer véritablement les instruments que nous aurons. Nous avons eu à rencontrer un technicien, Monsieur Koala qui est à l’Eglise CMA des Deux-Plateaux ; il nous a donné certains conseils. Il nous a dit que la table que nous avons n’est pas appropriée au clavier. C’est une table de quatre pistes, il faut brancher le clavier, la guitare Bass, les micros et tout ça. Il nous a dit que le clavier pourrait prendre un coup à la longue. Aujourd’hui notre combat, c’est surtout d’acquérir du matériel de sonorisation, pour pouvoir préserver les appareils que nous avons déjà et pouvoir en acheter d’autres. Nous avons beaucoup de difficultés, notamment, dans le domaine des instruments, de la technique et tout.

Et nos difficultés se posent aussi au niveau du local même. Au niveau de l’Eglise nous n’avons pas de temple et nos répétitions coïncident avec les répétitions de la Chorale et, avec les instruments, les voix, c’est un peu difficile pour nous de pouvoir être concentré. Mais nous faisons ça tant bien que mal. Et il y a aussi beaucoup de difficultés du point de vue personnel, parce que le groupe est pour la plupart composé d’élèves et étudiants. C’est difficile et il faut faire face aux besoins des uns et des autres. C’est un peu ça, voici les difficultés que nous avons. Mais nous essayons par rapport à la sono, nous avons réfléchi en bureau, nous avons essayé d’envoyer du courrier à certaines personnes qui pourraient peut-être nous aider en dehors de l’Eglise. Et nous prions parce que c’est par la prière que nous pouvons voilà, aboutir à toutes choses. C’est vraiment le peu de choses que je puis dire par rapport à ça.

 

GDN : Quels sont les projets de Vase d’Honneur à court et à moyen terme ?

DH : Les projets de Vase d’Honneur, d’abord acquisition d’instruments de musique, acquisition d’appareils de sonorisation. Nous voulons faire, une campagne d’Evangélisation dans le mois de novembre, vraiment une grande campagne dans la commune d’Abobo précisément à Plaque ici où nous sommes. Nous voulons inviter des Chantres, des groupes musicaux, des Serviteurs de Dieu. Nous voulons annoncer la parole de Dieu. C’est cela notre projet à court terme.

A la longue, nous voulons former des enfants qui viennent de l’Ecole du Dimanche, les former sur le plan spirituel. Vraiment il y a des talents, et nous voulons encadrer ces enfants pour qu’ils puissent être la relève de demain. Et voilà les projets que nous avons à court et à moyen terme.

 

GDN : Pour terminer, avez-vous un bref témoignage à partager avec les visiteurs du site gloireadieu.net ?

DH : Nous voulons dire Merci au Seigneur, grandement merci au Seigneur pour sa fidélité. La Bible dit que Jésus est fidèle. Nous croyons en cela. Et quand nous mettons notre foi en Dieu, quand nous mettons notre confiance en Dieu, il nous répond toujours. La Bible dit que ceux qui espèrent en l’Eternel ne sont point confus, et véritablement nous avons vu cette manifestation là. Nous avons véritablement expérimenté cette parole de Dieu. Quand nous avons lancé l’activité pour acquérir les instruments, nous ne comptions sur rien à part sur le Seigneur. Le Seigneur nous a exaucés par le don que votre structure a eu à faire. Nous voulons dire véritablement merci à Dieu pour tout cela, il prend soin de nous. Il y a beaucoup de groupes, avec la crise qu’a connue la Côte d’Ivoire, qui se sont disloqués. Mais par la grâce de Dieu nous avons pu nous retrouver et travailler ensemble à nouveau et nous avons aujourd’hui la volonté de travailler. C’est une grâce du Seigneur. Parce que la Bible dit : c’est Dieu qui produit en nous le vouloir et le faire selon son bon plaisir, et c’est le Seigneur qui accomplit toutes ces choses dans nos vies. Nous lui rendons toute la gloire dans le nom de Jésus-Christ.

Interview réalisée par Amos Kouadio A.
Retranscription par Alex Jonathan A.

 AUTRES ENTRETIENS

Amos Kouadio A.

YAO Germain

Pasteur BOHOUSSOU Raymond

Pasteur Pierre Kouakou YAO-A.

ESSE Didier

Pasteur KOUADIO Abraham 

Pasteur KOUADIO Bernadette